Joie de vivre : féminin singulier

Gaieté ou félicité profonde provenant du sentiment d’exister.

Être heureuse

Tout le monde souhaite être heureux. L’être humain recherche le bonheur. C’est sa quête principale, son désir le plus intrinsèque. Malheureusement, de nos jours, le Bonheur a été mystifié, il est devenu un but à atteindre alors qu’en réalité, le bonheur est le chemin. Au mot bonheur, je préfère employer plutôt le terme de « Joies de vivre ». Ce terme comprend tout ce qui rend heureux, tous les jours, de toutes les semaines, de toutes les années, de toute une vie. Il retire ainsi tout fantasme et toutes illusions du BONHEUR.

Être responsable

Quelle chance tu as ! Tu as inspiré et expiré, sans même t’en rendre compte ; tes yeux ont transmis toutes ces informations à ton cerveau. Rends-toi compte, des milliers de personnes en ce monde n’ont même pas cette chance ! Sans doute as-tu un toit au-dessus de la tête au moment où tu lis ces lignes. Tu as également un appareil connecté qui te permet d’accéder à internet. Oui, tu as beaucoup de chance ! Tu as le choix de voir ce qui fait de ta vie, une existence fabuleuse, ou bien de continuer à te comparer à d’autres et être insatisfait(e). Dis-toi bien qu’absolument chaque expérience, chaque situation, chaque rencontre est une opportunité de CHOISIR. La joie de vivre, c’est maintenant !

Être confiante

« La joie de vivre est plus humble, plus accessible, plus compatible avec les inévitables hauts et bas de l’existence, que le bonheur, et plus durable que la possession du bien-être, car elle peut être goûtée au cœur même de la souffrance. Ce qui peut contrarier la joie de vivre, ce ne sont pas les épreuves, mais seulement le désespoir inhérent à l’être, les chagrins, l’inquiétude, la jalousie, la haine et la colère. La joie de vivre procède d’abord d’un acquiescement à l’existence et au réel tel qu’il est. Elle implique l’acceptation du monde et de soi-même tels qu’ils se présentent, sans refus, sans révolte et sans aigreur. C’est un sentiment intime, une ouverture intérieure, une conviction que la vie peut gagner en toute occasion, et s’accompagne de la confiance, du détachement et même de la légèreté. » (Source: Wikipédia) Je me pose souvent cette question : Est-ce VRAIMENT IMPORTANT ? Tout est éphémère. Vraiment. Rien ne dure. Regarde dans ton passé… Toutes ces situations que t’ont parues inextricables. Je suis sûre que majorité sont terminées ! Je pense en tous cas, qu’il est important de prendre du recul. D’arrêter de se focaliser toujours sur ce qui ne va pas. Ces considérations enferment dans plus de négatif encore. Lorsque l’on lâche prise, lorsque l’on réussit à prendre de la hauteur sur ces situations, quand on arrive enfin à se dire « OK ! Je ne peux rien pour ça ! C’est totalement hors de mon contrôle » ou bien encore « J’ai tout essayé, je lâche ces émotions qui m’empêchent d’avancer et de passer à autre chose » et bien je t’assure, c’est magique !!! Toutes les problématiques ne se sont pas envolées par enchantement, non… mais tu ne te gâches plus la vie avec des détails qui, le plus souvent, ne méritent pas autant d’acharnement et d’énergie de ta part. Je reste persuadée que la vie ne nous envoie que des situations qui nous permettent de grandir et d’évoluer… Nous sommes capables de les affronter puis de les dépasser.

Être connectée

Le concept de joie de vivre est donc simple. Mais j’aime l’employer au pluriel. Ce que j’appelle mes joies de vivre, ce sont tous les petits moments qui me prouvent que la joie de vivre est toujours sur mon chemin. Tous ces petits moments qui, si je ne les vivais pas dans la joie, m’indiqueraient qu’il y a un souci. Mes joies de vivre à moi, ce sont tous les déclencheurs qui jalonnent ma vie, qui me permettent de reconnecter avec cette légèreté et cette confiance lorsque dans mon for intérieur, je me sens brouillée et perdue.

  • me réveiller le matin et être heureuse d’être en pleine santé
  • entendre les rires de mes enfants, sentir leurs câlins
  • ressentir les encouragements de mon mari, son amour immense
  • écrire
  • rêver
  • marcher dans la nature
  • travailler avec les cycles de la lune
  • respirer l’air frais de la campagne
  • admirer le lever d’une nouvelle journée pleine de promesses, partager un coucher de soleil, ou juste être émerveillée par le ciel étoilé
  • vivre des expériences
  • s’enrichir d’une conversation
  • relever des défis

Bref, tout ce qui me rappelle à quel point c’est bon d’être vivant… Mes joies de vivre sont ma boussole. Chaque jour elles me permettent de prendre des décisions qui sont en accord avec mon être véritable. Mes joies de vivre me rapprochent chaque jour de la meilleure version de moi-même. Et toi ? Quelles sont tes joies de vivre ? Demande-toi quelles sont les tiennes, note-les et cultive-les ! Tu ne sais pas par où commencer ? Joies de vivre en boîte peut t’aider ! Abonne-toi et laisse toi guider vers ces petits instants de bonheur qui sublimeront ton quotidien ! N’oublie pas d’être heureuse !